La TGA un antidote aux Paradise et Panama Papers

Si l’on avait adopté la TGA : Taxe Généralisée sur les Achats comme je le préconise depuis 2012, on ne parlerait pas aujourd’hui des Paradise Papers et de ces sociétés qui font des bénéfices et ne payent pas d’impôts car ceux ci sont localisés dans des paradis fiscaux à l’intérieur même de l’union européenne et avec la complicité des gouvernements en place : île de Han, Néderland, Luxembourg, Irlande etc…Pas plus que l’on ne regretterait que les GAFA ( Google, Amazon,Facebook, Apple), ces sociétés internet qui inondent nos pays de leurs produits mais ni font pas de profits et donc n’y payent pas d’impôts.

La TGA suppose une suppression des autres impôts que ce soit la TVA (ce que l’on reproche à Lewis Hamilton de n’avoir pas payé sur son jet privé), l’impôt sur les bénéfices (ce que l’on reproche aux GAFA de ne pas payer ou à d’autres de les localiser dans des pays conciliants) , l’impôt sur le revenu (ce que l’on reproche à la reine d’ Angleterre de dissimuler).

La TGA s’applique à tous les achats réalisés dans le pays concerné que les biens soit produits dans le pays même ou ailleurs. De plus ce n’est pas le vendeur qui la paye et peut donc tenter de dissimuler ou éluder le paiement, c’est l’acheteur résident du pays concerné qui va la supporter (et plus susceptible d’être contrôlé). D’autre part cette TGA n’est pas déductible comme la TVA et ne peut donc faire l’objet de récupération et de fraude comme aujourd’hui la TVA communautaire.

Pour plus de détails http://www.clairactu.fr/2012/01/03/la-tga-une-alternative-a-la-taxation-des-transactions-financieres-a-la-tva-sociale-et-pour-une-baisse-du-cout-du-travail/.

Ce contenu a été publié dans Actualité, Economie. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *