Les soldes ou remises : lorsque 1 et 1 ne font pas 2.

En cette période de soldes les remises sont partout et leurs montant exact n’est pas toujours facile à calculer. Ainsi une remise supplémentaire de 15% sur un produit soldé à 50%, ne constitue pas une remise de 65%, mais de seulement… 57,5%! Les pourcentages ne s’additionnent pas, mais se multiplient…Ces calculs s’appliquent non seulement aux remises et rabais, mais aussi aux variations successives de prix ou de cours des produits de placement.

Sachez calculer la bonne remise ou le bon revenu.

Une remise supplémentaire de 70% sur un article soldé à 30%, ne signifie pas que l’article est gratuit mais que  la remise totale sera de 79%…En effet la plupart du temps la remise supplémentaire s’applique sur le prix soldé et non sur la valeur initiale, ce qui la réduit fortement.  Une remise de 30% sur un article à 100 euros porte le prix soldé à 70 euros et la remise supplémentaire de 70% représente 49 euros. La remise totale est donc de 79 euros et il vous restera à payer 21 euros. Ce n’est pas gratuit comme on pourrait le croire avec 70% + 30% soit 100% de remise.

Les prélèvements sociaux et le prélèvement forfaitaire ne sont pas déductibles l’un à l’autre pour le calcul.

De la même manière sur un revenu (intérêts versés) de 2% avec un taux de prélèvement fiscal de 20%, le revenu net n’est que de 1,6%…Par contre les prélèvements sont souvent cumulatifs. Ainsi les prélèvements sociaux CSG, CRDS, prélèvement social, prélèvement de solidarité,contribution additionnelle,  s’ajoutent les uns aux autres pour former un taux global de 15,5%, auquel vient encore s’ajouter le prélèvement libératoire  forfaitaire de 19 ou 24% soit un taux global de 34,5% ou 39,5%. Avec :

  • 4,5% de prélèvement social
  • 0,3% de contributions additionnelles
  • 8,2% de CSG
  • 0,5% de CRDS
  • 2% de contribution de solidarité

Taux-cotisations-sociales-2012

 

Au rythme de l’accroissement des prélèvements sociaux et des mesures non encore financées, la hausse devrait se poursuivre et nous atteindrons bientôt les 20%.

Avec les taux comme avec les pourcentages, il vaut mieux être méfiant.

Un placement qui propose 5% pendant 3 mois puis 1% ensuite correspond pour l’année à un revenu de 2% avant fiscalité.

Il serait souhaitable que les autorités de la concurrence et de la protection des consommateurs interdisent ces pratiques qui combinent à loisir les taux ou les pourcentages pour finalement abuser le client. Le montant de la remise devrait préciser le rabais réellement obtenu et le prix définitif.

 

Ce contenu a été publié dans Actualité, Vie personnelle. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Les soldes ou remises : lorsque 1 et 1 ne font pas 2.

  1. Rodrigm7v dit :

    Czesc dziewczata kredyt samochodowy – kredyty internetowe i Kredyt Samochodowy

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *